Nutraveris
lundi 24 mai 2010
Catégorie : Convictions, Preuves cliniques | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Alors que les médias mettent régulièrement en avant l’inefficacité ou même la dangerosité des « pilules miracles » notamment avec les produits minceur, jetant ainsi le discrédit sur l’ensemble des produits de nutrition santé, cette étude apporte des évidences scientifiques en ayant évalué l’impact d’une consommation pendant dix ans de divers actifs (13 vitamines et minéraux, glucosamine, chondroïtine, saw palmetto, Ginkgo biloba, ail, huile de poisson et fibres) sur la mortalité totale.

Il ressort de cette étude menée sur 77719 sujets (âgés de 50 à 76 ans) suivie pendant en moyenne 5 ans que, non seulement pour la plupart des suppléments étudiés aucune association avec la mortalité totale n’a été mise en évidence, mais qu’en plus la consommation de glucosamine et de chondroïtine a été associée à une diminution de celle-ci. Des résultats similaires mais non significatifs ont été obtenus pour une consommation importante d’huile de poissons.

Toutes les études sont accessibles en ligne sur Nutraveris’on line

Référence : Pocobelli G, Kristal AR, Patterson RE, Potter JD, Lampe JW, Kolar A, Evans I, White E. Total mortality risk in relation to use of less-common dietary supplements. Am J Clin Nutr. 2010 Apr 21.

Cette revue présente l’avoine, connu pour être un aliment santé pour le cœur grâce à son apport en bêta-glucan, mais qui est également source de 20 polyphénols uniques, les avenanthramides.
Ces puissants antioxydants, ont montrés leurs actions anti-inflammatoire, antiproliférative et anti-démangeaison, bénéfiques pour le cœur, le vieillissement du colon et la peau.

Référence : Meydani M. Potential health benefits of avenanthramides of oats. Nutr Rev. 2009 Dec;67(12):731-5

Les ventes des « traitements alternatifs », dont les produits issus des médecines traditionnelles Chinoise et Ayurvédique, sont en pleine expansion au Royaume Uni, avec une progression de +18% entre 2007 et 2009. En effet, les Britanniques seraient de plus en plus nombreux à chercher des alternatives aux prescriptions médicales classiques.

Le millepertuis fait partie de ces produits de plus en plus utilisés, ce qui s’explique aussi par le nombre croissant de personnes souffrant de symptômes du stress ou de tendance dépressive. L’utilisation de certains de ces produits en automédication n’est pourtant pas dénuée de risque pour la santé.

Référence : http://news.bbc.co.uk/2/hi/health/425986.stm