Nutraveris
lundi 31 mai 2010
Catégorie : Ingrédients, Innovation | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , ,

Une étude récente a mis en évidence un nouveau mécanisme d’action des probiotiques dans le métabolisme du cholestérol chez le rat. L’expression des protéines NPC1L1 (Niemann-Pick C1 Like 1) localisées sur les entérocytes au niveau du duodénum et de jéjunum et impliquées dans l’absorption du cholestérol a été significativement réduite suite à une supplémentation quotidienne en Lactobacillus acidophilus 4356. Outre son effet sur les défenses naturelles, la souche probiotique Lactobacillus acidophilus 4356 serait donc intéressante dans la réduction du cholestérol.

« Référence :  Huang Y, Wang J, Cheng Y, Zheng Y. The hypocholesterolaemic effects of Lactobacillus acidophilus American Type Culture Collection 4356 in rats are mediated by the down-regulation of Niemann-Pick C1-Like 1. Br J Nutr. 2010 May 5;:1-6 »

Comme nous l’avons déjà abordé dans ce blog (cf article L’EFSA ne doit pas discréditer tous les thés verts : bien distinguer extraits et boisson, dont une méta-analyse justifie à nouveau son bénéfice santé) , l’EFSA a mis en lumière la possible hépatotoxicité de certains extraits de thé verts. Par voie de conséquence, cet ingrédient est substitué par d’autres actifs dans les formulations.

Cette revue revient sur les bienfaits du thé vert, entre autre au niveau du foie, dus à sa teneur en catéchines et plus particulièrement en (-)-épigallocatéchine-3-gallate. Des données obtenues in vitro et chez l’animal ont mis en évidence les mécanismes d’action des catéchines du thé vert. Des données obtenues chez l’homme ont également montré l’efficacité des catéchines du thé vert pour le syndrome métabolique, l’obésité, le diabète de type II, et les facteurs de risque cardiovasculaire.

Selon les auteurs, la consommation à long terme des catéchines de thé pourrait être bénéfique contre l’obésité et le diabète de type II induits par une alimentation riche en graisses, et pourrait réduire le risque de maladie coronarienne.

Référence : Chacko S, Thambi PT, Kuttan R, Nishigaki I. Beneficial effects of green tea: A literature review. Chin Med. 2010 Apr 6;5(1):13.

Une étude in vitro a identifié le mécanisme d’action de l’effet des cétones de framboises sur la prévention de la prise de poids (mise en évidence dans une étude in vivo). Les cétones de framboise ont significativement augmenté la lipolyse, ainsi que l’oxydation des acides gras et supprimé l’accumulation des lipides dans les adipocytes différenciés.

La framboise pourrait donc être le prochain ingrédient phare sur le marché de la minceur.

Référence : Park KS. “Raspberry Ketone Increases Both Lipolysis and Fatty Acid Oxidation in 3T3-L1 Adipocytes”. Planta Med. 2010 Apr 27.