Nutraveris
dimanche 12 décembre 2010
Catégorie : Nutrilégal | Auteur : experts
Tags: , , ,

Le bleu brillant FCF (E 133) est autorisé comme additif alimentaire dans l’UE et a été évalué par le FAO/WHO Expert Committee on Food Additives (JECFA) en 1970 et le Scientific Committee for Food (SCF) en 1975. Les deux comités ont établi une DJA de 12,5 mg/kg de poids corporel/jour. En 1984, le SCF a révisé la DJA (Dose Journalière Admissible)de 10 mg/kg pc/j, basée sur de nouvelles études à long terme.

Le Panel a conclu que les données de toxicité ont donné raison de réviser la DJA de 10 mg/kg pc/jour proposé par le SCF en 1984.

Le Panel a conclu que, au maximum, les  niveaux d’utilisation du bleu brillant FCF, sont plus faibles que la DJA de 6 mg/kg de poids corporel/jour. Toutefois, le Panel a noté que les spécifications pour le bleu brillant FCF doivent être mis à jour en ce qui concerne le pourcentage de principaux constituants non colorés comme le chlorure de sodium et / ou sulfate de sodium.

Le Panel a noté que la laque aluminique de la couleur pourrait ajouter à l’apport quotidien d’aluminium pour lesquelles la quantité d’apports tolérable de 1 mg d’aluminium / kg pc / semaine a été établi et que, des spécifications pour le niveau maximum de laque aluminique peuvent être nécessaires.

3 comments

  1. CARTEREAU Serge says:

    Ce colorant a été rajouté depuis peu dans un médicament suffisamment sulfureux pour s’en inquiéter : le RIVOTRIL. rajoute-t-il une toxicité et pourquoi diable en rajouter si cela ne sert à rien au niveau médical ?
    Merci d’avance.

  2. Chantal says:

    Même remarque que M. CARTEREAU Serge : pourquoi avoir ajouté ce colorant au Rivotril ? Y a t il une toxicité par rapport aux maladies mitochondriales ? Merci à qui pourra me répondre.

  3. LEFRANC GÉRARD says:

    Je prends Rivotril depuis plusieurs années afin de calmer
    des impatiences: 6 à 7 gouttes chaque soir; fin février, j’ai utilisé
    pour la 1ère fois le Rivotril bleu à base de E133, avec le même
    dosage; moins d’une semaine après, démangeaisons, sensation
    de brûlure du visage et du cuir chevelu, avec desquamations.
    La concomitance de ces symptômes avec la prise de ce nouveau
    Rivotril m’interpelle; à ce jour 16 avril j’ai toujours ces mêmes
    symptômes qui m’empoisonnent la vie.

Laisser un commentaire