Nutraveris
jeudi 24 mars 2011
Catégorie : Actualités, Nutrilégal, Sécurité sanitaire | Auteur : experts
Tags: , , ,

Si l’Anses, a suivi de près la position de l’Agence européenne Efsa, sur l’absence de preuves suffisantes pour modifier à la baisse la dose journalière admissible (DJA) d’aspartame ou d’autres édulcorants intenses, l’Agence française décide toutefois de lancer une nouvelle évaluation des bénéfices et des risques nutritionnels de ces édulcorants. L’Anses précise dans son communiqué du 14 mars 2011, qu’au delà de ces interrogations d’ordre toxicologique, la question de l’intérêt nutritionnel des édulcorants intenses est régulièrement posée. Dans ce contexte, l’Anses va mettre en place un groupe de travail chargé d’évaluer les bénéfices et les risques nutritionnels des édulcorants intenses et la nécessité éventuelle d’élaborer des recommandations pour des populations sensibles – parmi lesquelles les femmes enceintes – qui seraient identifiées au cours de ce travail ».

Nutraveris suit de près cette actualité et reviendra sur les résultats obtenus par l’Anses au cours d’une prochaine brève.

Référence : Anses, avis du 14 mars 2011

Laisser un commentaire