Nutraveris
vendredi 30 novembre 2012
Catégorie : Allégations, Ingrédients, Innovation | Auteur : experts
Tags: , , , , , , ,

Le règlement (CE) n° 1924/2006 a introduit la définition d’une allégation santé. Concrètement, tous les moyens de promotion d’un supplément ou d’un produit de santé, même un nom de marque ou une image, sont désormais considérés comme des allégations de santé. 5 ans ont été nécessaires à l’EFSA pour examiner toutes les allégations proposées (44 000 dossiers déposés) et ainsi mettre en place une liste d’allégations autorisées validée par la Commission Européenne. Cette réglementation a été publiée en mai 2012, et est entrée en vigueur le 14 Juin 2012. Une période de transition 6 mois a été accordée aux acteurs du marché pour s’y conformer et par conséquent, les autorités des pays de l’UE pourront déclarer les produits non conformes comme illégaux dès le 14 décembre 2012.
Les prochaines étapes sont faciles à deviner: il y a 2 options.

Option 1: si vous voulez utiliser des allégations, assurez-vous que les ingrédients présents dans votre formule sont dans le règlement 432/2012 (liste positive) pour communiquer sur les bénéfices santé que vous souhaitez promouvoir.

Option 2: il suffit de retirer les allégations de santé présentes sur les étiquettes et les outils de communication (site web inclus) et de s’appuyer sur les connaissances des consommateurs à propos de la fonctionnalité des ingrédients.

De nombreux critères ont été appliqués pour évaluer les données scientifiques permettant l’utilisation d’allégations, à l’exception des substances très basiques (vitamines et minéraux). En conséquence, seulement 222 demandes ont été approuvées et inclus dans la liste positive des allégations. Néanmoins, la plupart d’entre elles ont des libellés incompréhensibles pour le consommateur. L’impact immédiat sur les rayons des magasins sera que tous les produits seront promus avec les mêmes revendications, fondées sur les mêmes ingrédients.

Par conséquent, pour se démarquer de la concurrence, la créativité sera de mise. Bien sûr, vous pouvez toujours travailler sur la marque, le produit, ou sur la stratégie de distribution. Mais pour fidéliser vos consommateurs, vous devrez leur apporter de l’innovation avec une amélioration substantielle de leur santé.

C’est la direction que le marché semble prendre, après quelques mois de “wait and see”. La meilleure façon de rentrer dans la compétition est évidemment de faire le premier pas. Les entreprises devraient pousser le développement jusqu’à l’obtention d’avis positifs auprès de l’EFSA, en répondant aux critères scientifiques du panel NDA dans le but de mettre sur le marché des produits innovants et efficaces afin de satisfaire les 500 millions de consommateurs européens potentiels.

Laisser un commentaire