Nutraveris
jeudi 17 avril 2014
Catégorie : Non classé | Auteur : experts
Tags:

Règlement (UE) No 212/2014 de la Commission du 6 mars 2014 modifiant le règlement (CE) No 1881/2006 en ce qui concerne les teneurs maximales en contaminant citrinine dans les compléments alimentaires à base de riz fermenté avec de la levure rouge Monascus purpureus
Suite à des avis de l’EFSA sur des risques de génotoxicité et de carcinogénicité de la citrinine, une teneur maximale de 2 000 μg/kg a été ajoutée au Règlement (CE) N°1881/2006 pour les compléments alimentaires à base de levure de riz rouge fermentée Monascus purpureus.
De plus, l’Anses (Agence française de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a publié son avis final relatif aux risques liés à la présence de levure de riz rouge dans les compléments alimentaires en mars 2014.
L’Anses a reçu 25 signalements d’effets indésirables (majoritairement des atteintes musculaires et hépatiques) susceptibles d’être liés à la consommation de compléments alimentaires à base de levure de riz rouge.
L’Anses rappelle que ces produits ne doivent pas être utilisés par les patients traités avec des médicaments à base de statine, ni ceux ayant dû arrêter ces médicaments suite à l’apparition d’effets indésirables (patients dits « intolérants aux statines »). Ils ne doivent pas non plus être consommés par les personnes sensibles (femmes enceintes et allaitantes, enfants et adolescents, sujets de plus de 70 ans ou atteints de certaines pathologies, et
forts consommateurs de pamplemousse,…).

Laisser un commentaire