Nutraveris

Catégorie 'Allégations'

lundi 13 février 2017

Les commentaires de NUTRAVERIS repris dans la nouvelle guidance sur les demandes d’allégations de l’EFSA

EU health claim specialists say EFSA guidance issued last week clarifies application procedures but changes nothing of the infamous pharma-style scientific requirements that have denied 1000s of claims across the EU bloc of 28 nations…

 

 

efsa

Find below the publication  of NUTRAINGREDIENT:

http://www.nutraingredients.com/Regulation-Policy/Industry-response-New-EFSA-health-claim-guidance-makes-applying-easier-but-science-requirements-remain-the-same

lundi 30 septembre 2013

Allégations de santé : de nouvelles autorisations et des avis positifs !

Trois nouvelles allégations de santé déposées en article 13.5 qui avaient reçu un avis positif de l’EFSA en 2010, 2011 et 2012 viennent d’être autorisées par le Règlement (UE) N° 851/2013 du 3 Septembre 2013 :

  • « Le remplacement de boissons acides contenant du sucre, telles que les boissons rafraîchissantes sans alcool (contenant habituellement de 8 à 12 g de sucres par 100 ml), par des boissons reformulées contribue au maintien de la minéralisation des dents » (Pétitionnaire : GlaxoSmithKline Services Unlimited)
  • « La consommation de produits riches en amidon lentement digestible (ALD) augmente moins la concentration de glucose dans le sang après un repas que la consommation de produits pauvres en ALD » (Pétitionnaire : groupe Mondelēz International)
  • « Les flavanols de cacao aident à préserver l’élasticité des vaisseaux sanguins, ce qui contribue à une circulation sanguine normale » (Pétitionnaire : Barry Callebaut Belgium nv.)

Ces 3 allégations ne peuvent être utilisées que par leur demandeur pendant 5 ans.

De plus l’EFSA a publié au mois de juillet 6 avis positifs pour :

2 allégations santé déposées en Article 14 – réduction du risque de maladie:

  • Limicol® (produit composé de nombreux ingredients) and reduction of blood LDL-cholesterol concentrations
  • Increasing maternal folate status by supplemental folate intake and reduced risk of neural tube defects

3 allégations santé déposées en Article 14 – Croissance & santé infantile, pour les nourrissons et enfants en bas âge (jusqu’à 3 ans) :

  • Magnesium and contribution to normal development of bone
  • Iron and contribution to normal cognitive development
  • Vitamin A and contribution to normal development and function of the immune system

1 allégation santé déposée en Article 13.5 :

  • “Non-fermentable” carbohydrates (of which Nutriose®) and maintenance of tooth mineralisation by decreasing tooth demineralization

Les experts du cabinet Nutraveris sont à votre disposition pour apporter tout leur savoir faire pour vos projets d’allégations de santé propres à vos produits.

vendredi 30 novembre 2012

Les restrictions de la réglementation européeene sur les allégations santé créent de nouvelles opportunités

Le règlement (CE) n° 1924/2006 a introduit la définition d’une allégation santé. Concrètement, tous les moyens de promotion d’un supplément ou d’un produit de santé, même un nom de marque ou une image, sont désormais considérés comme des allégations de santé. 5 ans ont été nécessaires à l’EFSA pour examiner toutes les allégations proposées (44 000 dossiers déposés) et ainsi mettre en place une liste d’allégations autorisées validée par la Commission Européenne. Cette réglementation a été publiée en mai 2012, et est entrée en vigueur le 14 Juin 2012. Une période de transition 6 mois a été accordée aux acteurs du marché pour s’y conformer et par conséquent, les autorités des pays de l’UE pourront déclarer les produits non conformes comme illégaux dès le 14 décembre 2012.
Les prochaines étapes sont faciles à deviner: il y a 2 options.

Option 1: si vous voulez utiliser des allégations, assurez-vous que les ingrédients présents dans votre formule sont dans le règlement 432/2012 (liste positive) pour communiquer sur les bénéfices santé que vous souhaitez promouvoir.

Option 2: il suffit de retirer les allégations de santé présentes sur les étiquettes et les outils de communication (site web inclus) et de s’appuyer sur les connaissances des consommateurs à propos de la fonctionnalité des ingrédients.

De nombreux critères ont été appliqués pour évaluer les données scientifiques permettant l’utilisation d’allégations, à l’exception des substances très basiques (vitamines et minéraux). En conséquence, seulement 222 demandes ont été approuvées et inclus dans la liste positive des allégations. Néanmoins, la plupart d’entre elles ont des libellés incompréhensibles pour le consommateur. L’impact immédiat sur les rayons des magasins sera que tous les produits seront promus avec les mêmes revendications, fondées sur les mêmes ingrédients.

Par conséquent, pour se démarquer de la concurrence, la créativité sera de mise. Bien sûr, vous pouvez toujours travailler sur la marque, le produit, ou sur la stratégie de distribution. Mais pour fidéliser vos consommateurs, vous devrez leur apporter de l’innovation avec une amélioration substantielle de leur santé.

C’est la direction que le marché semble prendre, après quelques mois de “wait and see”. La meilleure façon de rentrer dans la compétition est évidemment de faire le premier pas. Les entreprises devraient pousser le développement jusqu’à l’obtention d’avis positifs auprès de l’EFSA, en répondant aux critères scientifiques du panel NDA dans le but de mettre sur le marché des produits innovants et efficaces afin de satisfaire les 500 millions de consommateurs européens potentiels.

jeudi 23 août 2012

Allégations de santé génériques : nouvelle vague d’avis négatifs

Comme attendu, 12 nouveaux avis de l’EFSA ont été publiés le 7 août dernier concernant de nombreuses allégations « further assessment ». Ces 12 avis contiennent un total de 73 allégations de santé génériques, toutes ré-évaluées négativement par l’EFSA…Les probiotiques, ainsi que les polyphenols d’huile d’olive et les isoflavones de soja font l’objet de ces nouveaux refus. Malgré les données complémentaires apportées pour ces réévaluations, l’EFSA continue donc sur la même lancée que précédemment…
mardi 26 juin 2012

Les phytostérols…baissent le cholestérol mais favoriseraient l’athérosclérose ?

Une revue présente l’influence des phytostérols sur le dévelopement de l’athérosclérose. L’effet des phytostérols pour réduire le cholestérol plasmatique est prouvé par plusieurs études, mais l’utilité des phytostérols pour prévenir les maladies cardiovasculaires reste controversée. Les phytostérols sembleraient également induire l’inflammation et la reduction de l’efflux de cholesterol des macrophages, des conditions directement impliquées dans le développement de l’athérosclérose.

Rapporté au problème majeur des allégations en nutrition santé, on peut s’interroger sur l’intérêt de réduire le cholestérol par des phytostérols qui entraîneraient l’athérosclérose, et alors pourquoi ces ingrédients bénéficient-ils d’allégations lorsque d’autres, tels que les plantes, sont systématiquement dénigrés par l’EFSA !

Référence: Lottenberg AM, Bombo RP, Ilha A, Nunes VS, Nakandakare ER, Quintão EC. Do clinical and experimental investigations support an antiatherogenic role for dietary phytosterols/stanols? IUBMB Life. 2012 Apr;64(4):296-306.