Nutraveris

Catégorie 'Nutrilégal'

mardi 4 octobre 2011
Catégorie : Non classé, Nutrilégal | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags:

Depuis la parution au journal officiel des nouvelles règles nutritionnelles imposées aux restaurations collectives, les repas servit dans les cantines françaises vont devoir changer. Ces règles ont pour but de veiller à la structure des repas, de garantir une variété suffisante et de limiter les apports de graisses. Pour cela, les repas frits seront limités à 4 repas sur 20. Parmi les autres mesures, le pain et l’eau seront à disposition sans restriction. Inversement, le sel et les sauces ne seront plus en libre-service. Ces nouvelles règles sont applicables dès aujourd’hui pour les cantines servant plus de 80 repas par jour.

Le Danemark a été beaucoup plus loin en imposant une taxe sur le gras. Après la taxe sur les boissons sucrées discutée en France, le Danemark est le premier pays à imposer une telle taxe sur l’ensemble des produits riches en gras. Son montant a été fixé à 16 couronnes (2,5 euros) par kilo de graisses saturées et concerne les produits, Danois ou importés, contenant plus de 2,3 % d’acides gras saturés. Une augmentation non négligeable des prix est donc attendue (par ex. 40 centimes d’euro de plus sur une plaquette de beurre). Afin de lutter contre l’obésité, cette loi impose donc les aliments les plus préjudiciables en termes de santé publique, mais pourrait induire une inégalité sociale dans la mesure où les classes défavorisées sont celles qui consomment le plus de produits gras.

mardi 27 septembre 2011
Catégorie : Nutrilégal | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , ,

Une plainte a été déposée au Royaume Uni concernant un livret publicitaire pour un complément alimentaire. Ce livret mentionnait une interview d’un homme ayant consommé pendant 60 jours le produit et qui a perdu 29 livres en poids et 8% d’excès de graisses corporelles.

Les autorités ont considéré que le livret ne pouvait plus être publié dans sa forme actuelle car les allégations revendiquées par le produit ne sont pas justifiées par des études scientifiques propres. De plus, les allégations sont considérées comme des allégations médicales. La publicité ne doit pas mentionner que les gens vont forcément perdre du poids, peuvent manger autant qu’ils le veulent ou qu’ils peuvent perdre du poids dans des zones spécifiques du corps. Les autorités demandent de ne pas utiliser des allégations sur la perte de poids qui seraient incompatible s avec les bonnes pratiques médicales et nutritionnelles.

mardi 13 septembre 2011
Catégorie : Nutrilégal | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , ,

Le Comité d’Experts estime que le produit diététique (mélange d’acides aminés sans phénylalanine, enrichi en acides gras polyinsaturés à longue chaîne, minéraux, oligoéléments et vitamines) est adapté aux besoins particuliers des enfants de 6 mois à 10 ans atteints de phénylcétonurie. Il rappelle que les aliments destinés à des fins médicales spéciales doivent être strictement consommé dans le cadre d’un suivi médical et d’un régime adapté au statut nutritionnel de chaque patient. La quantité quotidienne de produit à consommer doit être déterminée par le médecin. Le comité estime par ailleurs que l’osmolarité du produit doit figurer sur l’étiquetage. Enfin, il rappelle que le pétitionnaire doit s’assurer et attester que les teneurs en nutriments indiquées, spécifiquement les teneurs en acides gras AA et DHA étant donné leur susceptibilité à la peroxydation, restent stables durant toute la durée de conservation du produit
jeudi 8 septembre 2011
Catégorie : Ingrédients, Nutrilégal, Sécurité sanitaire | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , , ,

Un complément alimentaire a fait l’objet de notification via le système d’alerte rapide pour les denrées alimentaires pour cause de présence d’un ingrédient Novel food : Stevia rebaudiana. Le retrait des produits contenant Stevia rebaudiana a été ordonné à Malte…
Alors que cet ingrédient a été évalué plusieurs fois par l’EFSA, dans un avis publié en avril 2010, l’EFSA avait conclu que ces substances ne sont ni génotoxiques ni carcinogènes.
Un projet d’amendement de l’annexe II du règlement 1333/2008/CE concernant les doses d’emploi autorisées pour les steviol glycosides en tant qu’édulcorant est en cours de discussion. Le règlement entrera en vigueur au 20ème jour suivant sa publication au Journal Officiel de l’Union Européenne. Cependant, l’exemple du retrait du complément alimentaire au Stevia à Malte nous rappelle que le texte n’est pas publié…
mardi 6 septembre 2011
Catégorie : Actualités, Nutrilégal | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , ,

Le groupe d’expert sur les additifs a émis un avis sur la sécurité de l’additif E170 (carbonate de calcium). Cet additif est un sel inorganique autorisé comme additif alimentaire dans l’Union européenne et est inclus dans la liste des substances qui peuvent être utilisées dans les compléments alimentaires selon la directive 2002/46/CE.
Le carbonate de Calcium a déjà été évalué par le JECFA en 1965, date à laquelle le comité n’a pas établi de Dose Journalière Acceptable. Le groupe note que les données toxicologiques sur les carbonates de calcium sont limitées mais ne soulèvent pas d’inquiétudes. Le groupe donne son accord par rapport à l’avis du comité DJA « non spécifique » sur l’utilisation des carbonates de calcium en tant qu’additifs alimentaires. De plus, le groupe note que l’exposition estimée au calcium, incluant l’utilisation des carbonates de calcium en tant qu’additifs, ainsi que la prise de calcium issu des compléments alimentaires et des aliments enrichis, est en dessous des 2500 mg/jour de calcium, dose maximale établie par le Scientific Committee on Food en 2003.