Nutraveris
lundi 26 avril 2010
Catégorie : Epidémiologie, Preuves cliniques, Sécurité sanitaire | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , , , , , , , , ,

Une étude d’observation a mis en évidence que les femmes enceintes utilisaient des compléments alimentaires en début, voire même tout au long de la grossesse, notamment des plantes, telles que l’éphédra, le gingembre, le thé et la camomille par exemple.
Cette étude soulève le problème du peu de données de sécurité de l’emploi des plantes pendant la grossesse.

Référence : Broussard CS, Louik C, Honein MA, Mitchell AA, “Herbal use before and during pregnancy”. Am J Obstet Gynecol. 2009 Dec 23;

lundi 19 avril 2010
Catégorie : Innovation, Tendances | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , , , , ,

Dans la tendance actuelle portant sur la réduction des graisses alimentaires et notamment l’éviction de l’huile de palme (voir notre article sur le groupe Casino), cette étude présente une mayonnaise à teneur réduite en graisses, celles-ci ayant été remplacées par des polysaccharides de gomme de xanthane, de fibres de citrus et de gomme de guar. La teneur en graisses de la mayonnaise a été réduite de 50% sans modification des propriétés rhéologiques.

Ces données mettent en évidence un intérêt des polysaccharides autre que celui de stimuler les défenses naturelles.

Références : Su HP, Lien CP, Lee TA, Ho JH. Development of low-fat mayonnaise containing polysaccharide gums as functional ingredients. J Sci Food Agric. 2010 Apr 15;90(5):806-12.

Chez la souris, l’absence d’un gène impliqué dans la synthèse de DHA, d’acide arachidonique et de DPAn6 entraine l’infertilité et un arrêt de la spermatogenèse. Une récente étude menée chez ce type de souris a mis en évidence un rétablissement des déficiences observées sur la fonction reproductrice après une supplémentation en DHA. Les résultats de cette étude suggèrent une nouvelle utilisation possible des oméga-3 dans la formulation de produits santé.

Référence : Roqueta-Rivera M, Stroud CK, Haschek WM, Akare SJ, Segre M, Brush RS, Agbaga MP, Anderson RE, Hess RA, Nakamura MT, “Docosahexaenoic acid supplementation fully restores fertility and spermatogenesis in male delta-6 desaturase-null mice”, J Lipid Res. 2010 Feb;51(2):360-7. Epub 2009 Aug 18.

L’EFSA a émis l’hypothèse que certains extraits de thé vert pourraient induire des effets hépatotoxiques. Pourtant, le thé vert, boisson de consommation courante au niveau mondial a montré des bénéfices santé importants. Une méta-analyse récente menée sur des données épidémiologiques pour évaluer l’association entre la consommation de thé vert et le risque d’incidence du cancer du sein ou de récidive semble rassurante sur ce dernier point. En effet, les données épidémiologiques confirment l’hypothèse selon laquelle la consommation de thé vert serait inversement associée au risque de récidive du cancer du sein. En revanche, l’association entre consommation de thé vert et incidence du cancer du sein reste floue sur la base des données actuelles.

Toutes les études sont accessibles en ligne sur Nutraveris’on line

Référence: Ogunleye AA, Xue F, Michels KB. Green tea consumption and breast cancer risk or recurrence: a meta-analysis. Breast Cancer Res Treat. 2010 Jan;119(2):477-84

jeudi 15 avril 2010
Catégorie : Innovation | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , ,

La peau d’amandes, un sous-produit de l’industrie des amandes, présenterait un index prébiotique intéressant comparé aux fructo-oligosaccharides, d’après les résultats d’une étude menée sur un modèle d’appareil gastro-intestinal in vitro. En effet, les peaux d’amandes étaient associées à une augmentation significative des bifidobactéries et des bactéries Clostridium coccoides/Eubacterium rectale. Cette étude offre de nouvelles opportunités pour la formulation de produits visant à améliorer la flore intestinale.

Référence : Mandalari G, Faulks RM, Bisignano C, Waldron KW, Narbad A, Wickham MS, “In vitro evaluation of the prebiotic properties of almond skins (Amygdalus communis L.)”, FEMS Microbiol Lett. 2010 Mar 1;304(2):116-22. Epub 2010 Jan 11.