Nutraveris
mardi 8 février 2011
Catégorie : Sécurité sanitaire | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Voilà une question qui ne se pose pas souvent chez les consommateurs de compléments alimentaires et pourtant. Selon la base de données Cochrane, il semblerait qu’environ 180 compléments alimentaires puissent interagir avec la warfarine notamment (médicament anti-coagulant) et plus de 120 avec l’aspirine, le clopidogrel et le dipyridamole. Les ingrédients de ces compléments alimentaires mis en cause incluent l’anis, l’angélique, les omégas 3 d’huile de poisson, l’ajoène présent dans l’ail, le gingembre, le ginkgo, la vitamine E, le fucus, le danshen, le millepertuis et le ginseng Américain.

Référence : Mousa SA. Antithrombotic effects of naturally derived products on coagulation and platelet function. Methods Mol Biol. 2010;663:229-40.

lundi 6 septembre 2010
Catégorie : Innovation | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , , , , ,

La biodisponibilité du fer et du zinc des aliments d’origine végétale est fortement influencée par des inhibiteurs de la disponibilité des minéraux tels que les phytates, polyphénols, ou fibres alimentaires, et est généralement faible. Les acides aminés contenant du souffre ont démontré leur capacité à améliorer la biodisponibilité de certains minéraux lors d’études menées chez l’animal. L’ail et l’oignon sont riches en composés soufrés et une récente étude in vitro a montré qu’ils pouvaient améliorer la biodisponibilité du fer et du zinc issus de céréales et de légumineuses, sous forme crue ou cuite.

Reste à confirmer ces résultats préliminaires par des études chez l’animal et cliniques.

Référence : Gautam S, Platel K, Srinivasan K, “Higher bioaccessibility of iron and zinc from food grains in the presence of garlic and onion”, J Agric Food Chem. 2010 Jul 28;58(14):8426-9.

lundi 24 mai 2010
Catégorie : Convictions, Preuves cliniques | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Alors que les médias mettent régulièrement en avant l’inefficacité ou même la dangerosité des « pilules miracles » notamment avec les produits minceur, jetant ainsi le discrédit sur l’ensemble des produits de nutrition santé, cette étude apporte des évidences scientifiques en ayant évalué l’impact d’une consommation pendant dix ans de divers actifs (13 vitamines et minéraux, glucosamine, chondroïtine, saw palmetto, Ginkgo biloba, ail, huile de poisson et fibres) sur la mortalité totale.

Il ressort de cette étude menée sur 77719 sujets (âgés de 50 à 76 ans) suivie pendant en moyenne 5 ans que, non seulement pour la plupart des suppléments étudiés aucune association avec la mortalité totale n’a été mise en évidence, mais qu’en plus la consommation de glucosamine et de chondroïtine a été associée à une diminution de celle-ci. Des résultats similaires mais non significatifs ont été obtenus pour une consommation importante d’huile de poissons.

Toutes les études sont accessibles en ligne sur Nutraveris’on line

Référence : Pocobelli G, Kristal AR, Patterson RE, Potter JD, Lampe JW, Kolar A, Evans I, White E. Total mortality risk in relation to use of less-common dietary supplements. Am J Clin Nutr. 2010 Apr 21.