Nutraveris
mardi 22 mai 2012
Catégorie : ACTUALITES, ALLEGATIONS | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , ,

Face au nouveau refus de l’EFSA concernant une demande d’allégation portant sur la glucosamine et le bien être articulaire, nous pouvons nous demander si une communication sur les bienfaits articulaires d’un produit sera possible à la fin de la période de transition allouée aux fabricants de compléments alimentaires pour mettre leurs outils de communication en conformité avec le règlement 1924/2006. En effet, l’EFSA a de nouveau rejeté l’ensemble des études menées chez des sujets présentant une ostéoarthrite, éliminant de fait la majorité des études cliniques soutenant la demande. Par conséquent, hormis la vitamine C, aucun ingrédient ne permettra d’alléger sur la santé articulaire en Europe dès la fin de l’année 2012.
Néanmoins, avec la publication récente de la version finale et révisée des guidances portant sur l’os, l’articulation, la peau et la santé buccale, l’EFSA a développé certains points critiques concernant les exigences d’une bonne étude clinique, ce qui pourrait permettre de mettre sur pied de nouvelles demandes d’allégations portant sur l’articulation pouvant être acceptées. Même si les sujets avec arthrite restent non valables pour l’EFSA, certains sous-groupes de la population, bien spécifique, pourraient être acceptés. De même, les experts ont élargit la palette des questionnaires pouvant être utilisés pour la mesure de la gêne et de la douleur articulaire. Cette version finale des guidances entrouvre à nouveau la porte aux allégations sur l’articulation, qui nécessiteront toutefois la mise au point de nouvelles études cliniques satisfaisant aux critères européens.

Pour toute question concernant cette application articulaire, étude clinique ou demande d’allégation, n’hésitez pas à contacter nos experts.

mardi 27 mars 2012
Catégorie : ACTUALITES, ALLEGATIONS, Non classé | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , , , , ,

Intervention NUTRAVERIS – Formation ADRIA – 28 et 29/03/2012
La réglementation encadrant les allégations nutritionnelles et de santé se complexifie et évolue rapidement. Pourtant le marché des aliments santé et des compléments alimentaires présente encore de belles perspectives d’évolution. Les industriels doivent donc trouver des solutions pour innover et communiquer par d’autres moyens.
Cédric BOURGES, Directeur Général de NUTRAVERIS, intervient pour proposer des solutions pour innover en utilisant des ingrédients ayant reçu un avis positif.
Cette formation vous intéresse : contact@nutraveris.com
jeudi 26 janvier 2012
Catégorie : Non classé | Auteur : experts | Commentaire : [:en]1 Comment[:fr]1 commentaire »
Tags: , , , ,

Les autorités anglaises ont analysé si l’allégation «Powerade ION4 hydrate mieux que l’eau” utilisée dans la publicité était trompeuse et ne pouvait être justifiée.
Beverage Services Ltd, marque de Coca-Cola Grande-Bretagne (CCGB), pensaient qu’ils pouvaient parfaitement justifier la revendication «hydrate mieux que l’eau”. Ils ont notamment expliqué que Powerade ION4 était une boisson de sport isotonique destinée à des personnes participant à un exercice physique intense.
Ils ont fourni des extraits de 13 études et analyses publiées entre 1973 et 2010 qui, selon leur analyse, ont démontré les effets du sodium, des glucides et du goût sur l’hydratation, qui donc, soutiennent leur allégation sur le produit «hydrate mieux que l’eau”.
Ils ont également fourni des lettres de deux experts dans le domaine, avec un dossier scientifique

Les autorités anglaises ont considéré les extraits des 13 études fournies par CCGB. Toutes ces études ont été publiées dans des revues reconnues et soutiennent les arguments avancés par CCGB.
Ils ont également considéré les lettres des experts et ont estimé que l’annonce a clairement indiqué le contexte dans lequel « Powerade ION4 hydrate mieux que l’eau » peut être employé soit un effort très énergique et soutenu.

Finalement, les autorités anglaises ont considéré que l’allégation «Powerade ION4 hydrate mieux que l’eau” avait été justifiée et ont conclu que les publicités n’étaient pas trompeuses.

jeudi 12 janvier 2012
Catégorie : ACTUALITES, ALLEGATIONS | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , , , , ,

Le panel NDA a rendu un avis sur la justification scientifique d’une allégation santé concernant l’huile à base de diacylglycérols (diglycérides) et la réduction du poids conformément à l’article 13.5 du règlement 1924/2006. L’huile de diacylglycérols (DAG) et les huiles végétales de composition similaire en acide gras contenant principalement des triacylglycérols (TGA >90%) que l’huile de DAG devrait remplacer dans le but d’obtenir l’effet revendiqué, sont suffisamment caractérisées. De plus, l’EFSA a défini que la perte de poids est un bénéfice physiologique pour les sujets en surpoids. En effet, quelques ingrédients ont reçu un avis positif pour leurs bénéfices sur le poids comme le glucomannan. Mais l’EFSA a donné un avis négatif au DAG comme les snacks hypo-calorique (produits KOT) pour la réduction de poids, en septembre dernier.
Cependant, les résultats de six essais cliniques randomisés, contrôlés, évaluant l’effet de l’huile de DAG (en remplacement des huiles de TAG) sur le poids corporel, ne sont pas concluants et sans rapport avec la dose de DAG, le nombre de sujets ou la durée de l’étude, et les preuves fournies pour expliquer le mécanisme d’action par lequel l’huile de DAG pourrait exercer son action chez l’homme ne sont pas convaincantes. Une méta-analyse non publiée sur les effets de l’huile de DAG (par rapport aux huiles de TAG) sur le poids chez l’homme a été prise en compte. Cette étude comportait des sources de biais et n’a pas permis d’apporter d’informations supplémentaires pour la justification scientifique de l’allégation. Le panel a conclu qu’une relation de case à effet n’a pas été établie entre la consommation d’huile à base de diacylglycérols et la perte de poids.
Cet avis montre que d’autres études cliniques sont nécessaires pour obtenir une allégation acceptée par le groupe scientifique NDA concernant les effets des ingrédients sur la perte de poids et les experts du cabinet de conseil Nutraveris peuvent vous aider à élaborer des protocoles d’étude clinique pour obtenir des allégations autorisées.

Références : EFSA Panel on Dietetic Products, Nutrition and Allergies (NDA); Scientific Opinion on the substantiation of a health claim related to diacylglycerol (DAG) oil and reduction of body weight pursuant to Article 13(5) of Regulation (EC) No 1924/2006. EFSA Journal 2011;9(12):2469. [17 pp].
EFSA Panel on Dietetic Products, Nutrition and Allergies (NDA); Scientific Opinion on the substantiation of a health claim related to “hypo-caloric snacks (KOT products)” and “contributes to reduce adipocyte size at the abdominal level in the context of a low-calorie diet” pursuant to Article 13(5) of Regulation (EC) No 1924/2006. EFSA Journal 2011;9(9):2381. [10 pp.].
EFSA Panel on Dietetic Products, Nutrition and Allergies (NDA); Scientific Opinion on the substantiation of health claims related to konjac mannan (glucomannan) and reduction of body weight (ID 854, 1556, 3725), reduction of post-prandial glycaemic responses (ID 1559), maintenance of normal blood glucose concentrations (ID 835, 3724), maintenance of normal (fasting) blood concentrations of triglycerides (ID 3217), maintenance of normal blood cholesterol concentrations (ID 3100, 3217), maintenance of normal bowel function (ID 834, 1557, 3901) and decreasing potentially pathogenic intestinal microorganisms (ID 1558) pursuant to Article 13(1) of Regulation (EC) No 1924/2006. EFSA Journal 2010;8(10):1798. [27 pp.].
mardi 30 août 2011
Catégorie : ACTUALITES, ALLEGATIONS, Convictions | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: ,

Dans le 2eme lot, l’EFSA reconnaît que la mélatonine peut être utilisée pour alléguer sur l’atténuation des sensations du décalage horaire avec une prise de 0,5 à 5 mg. Dans le 3eme lot, l’Hydroxypropyl methylcellulose (HPMC) peut être utilisé à la fois pour alléguer sur la réduction de la réponse glycémique post-prandiale et le maintien des concentrations normales en cholestérol sanguin avec une prise d’au moins 5 g par jour. Dans le 5eme lot, la mélatonine encore, peut être utilisée pour alléguer sur la réduction du temps d’endormissement avec une prise de 1 mg. Pour autant, la mélatonine est longtemps restée non autorisée en complément alimentaire et l’HPMC n’est qu’un additif autorisé dans les gélules végétales. Depuis le 6eme et dernier lot, la monacoline K de levure de riz rouge peut être utilisée pour alléguer sur le maintien des concentrations normales de LDL-cholestérol. Alors que 10 mg par jour de monacoline K de préparations de levure de riz rouge doivent être consommés pour obtenir l’effet allégué, une telle dose n’est pas possible en nutrition santé car 10 mg de monacoline est considéré comme étant un médicament.
Ainsi, alors que de nombreux ingrédients autorisés, intéressant pour le marché de la nutrition santé ont reçu des avis négatifs endommageant très profondément un marché important en terme d’emplois et de chiffres d’affaires, on peut être surpris par ces cas anecdotiques d’allégations autorisées pour des ingrédients qui ne le sont pas et qui sont donc certes acceptées mais inutilisables !