Nutraveris
lundi 3 janvier 2011
Catégorie : Ingrédients, Preuves cliniques | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , ,

Une récente étude contrôlée, randomisée a évalué pour la première fois l’effet d’une supplémentation en lycopène sur les paramètres du stress oxydant associés à une réduction du risque d’ostéoporose chez des femmes ménopausées.

Au total, 60 femmes ménopausées, âgées de 50 à 60 ans étaient réparties en 4 groupes de 15 et consommaient 2 fois par jour pendant 4 mois :

(1) 30mg/jour de lycopène apportés par du jus de tomate

(2) 70mg/jour de lycopène apportés du jus de tomate enrichi en lycopène

(3) 30mg/jour de lycopène apportés par des gélules de Lyc-O-Mato(R) lycopène

(4) 0mg/jour de lycopène via le placebo

Les volontaires ayant consommé du lycopène présentaient une augmentation significative des concentrations sériques en lycopène (p < 0,001) et de la capacité antioxydante totale (p < 0,05), ainsi qu’une diminution de la peroxydation lipidique   (p < 0,05), de l’oxydation des protéines (p < 0,005) et des télopeptides N réticulés de collagène type l (p < 0,02) par rapport au placebo.

Les auteurs concluent à un effet bénéfique du lycopène sur les paramètres du stress oxydant et le marqueur de résorption osseuse NTx. Il serait alors intéressant de comparer l’efficacité des différentes sources de lycopène testées dans cette étude.

 

Référence : Mackinnon ES, Rao AV, Josse RG, Rao LG, “Supplementation with the antioxidant lycopene significantly decreases oxidative stress parameters and the bone resorption marker N-telopeptide of type I collagen in postmenopausal women”, Osteoporos Int. 2010 Jun 15.

mardi 21 décembre 2010
Catégorie : ALLEGATIONS, Convictions, Preuves cliniques | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , ,

Selon cette revue sur l’effet des antioxydants et des micronutriments dans la prévention et le traitement des maladies ophtalmiques, la consommation d’antioxydants tels que le bêta-carotène, la lutéine et la zéaxanthine semble être utile pour le traitement de la dégénérescence maculaire et la cataracte. Les suppléments de vitamine A, vitamine C, vitamine E et de zinc pourraient prévenir la dégénérescence maculaire liée à l’âge à un stade avancé mais seulement chez les individus à haut risque.

Il faut noter également que dans le cadre du règlement 1924/2006, une telle efficacité de ces antioxydants ne pourra pas être alléguée mais à ce jour certains ingrédients permettent d’ores et déjà d’alléguer sur le « maintien de la vision normale ».

Références : Agte V, Tarwadi K. The importance of nutrition in the prevention of ocular disease with special reference to cataract. Ophthalmic Res. 2010;44(3):166-72

lundi 30 août 2010
Catégorie : ALLEGATIONS, Convictions | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , ,

Il y a quelques jours une nouvelle demande d’allégation en article 13.5 a été déposée pour défendre l’activité antioxydante du fruit de l’açai (Euterpe oleracea) et des ses dérivés. D’après les remarques émises par l’EFSA lors de l’évaluation des allégations génériques, il semble qu’un effet antioxydant, en tant que tel et sans être davantage précisé, ne soit pas un bénéfice ayant une relation à la santé. C’est d’ailleurs ce qui a valu au thé vert, dont l’effet antioxydant n’est plus à démontrer, de recevoir un avis négatif.

Pour autant, le dossier déposé peut présenter des études propres, mécanistiques et cliniques, permettant de préciser d’avantage que les études publiées jusqu’à présent l’effet antioxydant de l’açai et son intérêt pour la santé.

Les très nombreux cas de figure similaires que nous rencontrons nous amènent à toujours évaluer la recevabilité et la cohérence d’un dossier d’allégation et à le compléter par de nouvelles données cliniques si nécessaire afin de ne déposer que des dossiers ayant de réelles chances de recevoir un avis positif.

Références : www.efsa.europa.eu/fr

lundi 12 juillet 2010
Catégorie : Preuves cliniques | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , , ,

La vitamine C, star des antioxydants, présente dans de très nombreux produits (aliments enrichis, compléments alimentaires, produits cosmétiques, etc.…) et qui a récemment obtenu des avis positifs de l’EFSA pour plusieurs allégations génériques revendiquant ses nombreux bénéfices santé, apporte-t-elle un réel bénéfice antioxydant en terme de morbidité et de mortalité ? Pas si sûre, selon cette revue qui s’appuie sur plusieurs études !

Mais bien que la supplémentation en vitamine C soit susceptible d’être sans effet pour la majorité de la population occidentale, en raison de la saturation des apports par une alimentation équilibrée, selon les auteurs il pourrait néanmoins exister une sous-population de taille importante ayant un problème de santé potentiel et qui n’a pas encore été étudiée.

Si la supplémentation en vitamine C est sans effet pour la majorité de la population occidentale qui n’est pas carencée, c’est peut-être en partie grâce à son omniprésence dans nos produits (aliments enrichis, etc…) ?

Références : Lykkesfeldt J, Poulsen HE. Is vitamin C supplementation beneficial? Lessons learned from randomised controlled trials. Br J Nutr. 2010 May;103(9):1251-9.

jeudi 17 juin 2010
Catégorie : Preuves cliniques | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , ,

Selon cette étude menée pour évaluer l’effet de l’ajout de lait (entier, demi-écrémé ou écrémé) dans le thé, pratique typiquement anglaise, sur son effet antioxydant, le thé noir est une source précieuse d’antioxydants et l’effet du lait sur sa capacité antioxydante totale dépend de sa teneur en matières grasses.

Chaque thé analysé (5 marques différentes) représente une source importante d’antioxydants. L’ajout de 10, 15 et 20 ml de lait entier, demi-écrémé et écrémé dans 200 ml de thé a diminué la capacité antioxydante totale de tous les thés testés. Le lait écrémé a réduit la capacité antioxydante totale significativement (p<0,05) par rapport aux autres laits.

Pour des applications food ou nutraceutique il paraît donc souhaitable d’associer à du lait d’autres antioxydants que le thé.

Références: Ryan L, Petit S. Addition of whole, semiskimmed, and skimmed bovine milk reduces the total antioxidant capacity of black tea. Nutr Res. 2010 Jan;30(1):14-20.