Nutraveris
mardi 12 février 2013
Catégorie : Non classé | Auteur : experts | Commentaire : [:en]1 Comment[:fr]1 commentaire »
Tags: , , , , , , ,

Nutraveris a permis l’obtention d’un avis positif de la part de l’EFSA, pour une allégation de santé déposée suivant l’article 13.5 concernant les effets bénéfiques sur les concentrations plasmatiques en cholestérol de la levure de riz rouge Sylvan Bio.

L’avis de l’EFSA note que la monacoline K apportée par la levure de riz rouge Sylvan Bio est suffisamment caractérisée. De plus, le maintien d’une concentration normale en LDL-cholestérol a été reconnu par l’EFSA comme un effet physiologique bénéfique.
Néanmoins, la raison principale de ce succès réside probablement dans les preuves scientifiques soutenues par les deux études cliniques propriétaires présentées dans le dossier. Ces études, conduites dans une population acceptée par l’EFSA (i.e. sujets hypercholestérolémiques non traités) ont en effet clairement montré une réduction significative du LDL-cholestérol dès 12 semaines de supplémentation avec la levure de riz rouge Sylvan Bio.

La levure de riz rouge Sylvan Bio, distribuée en Europe par Gee Lawson, devient le 13ème avis positif obtenu pour une allégation déposée suivant l’article 13.5 du règlement 1924/2006. Il s’agit d’une réelle victoire puisque seulement 16% de demandes en article 13.5 ont été acceptées. Ce succès s’explique également par la grande expérience de Nutraveris en ce qui concerne les dossiers d’allégation. La réalisation d’une évaluation de l’acceptabilité de la demande au préalable de son dépôt nous permet de soumettre à l’EFSA uniquement les dossiers ayant une réelle chance de succès. Dans le cas où cette évaluation conclue à une faible chance de succès en raison d’une justification scientifique insuffisante de l’effet du produit, Nutraveris aide ses clients à réaliser de nouvelles études cliniques, en conformité avec les attentes de l’EFSA, dans le but de déposer par la suite une demande pouvant conduire à un avis positif.

Cet avis positif obtenu par la levure de riz rouge Sylvan Bio démontre donc la pertinence de cette approche des dossiers d’allégation proposée par Nutraveris.

mardi 7 février 2012
Catégorie : ALLEGATIONS, Convictions | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , ,

Après deux refus en article 13(1) et en article 14, l’EFSA a rendu cette semaine un nouvel avis négatif concernant la réduction du LDL-cholestérol par les isolats de protéines de soja. Comme très souvent, la raison du refus repose sur une justification scientifique insuffisante. Pour autant, le pétitionnaire a fournit aux experts un dossier reposant sur 23 études randomisées et contrôlées. De plus, ces études étaient soutenues par une méta-analyse réalisée spécifiquement pour ce dossier, ainsi que par de nombreuses études supportives (études d’intervention, méta-analyses, revues, étude mécanistiques)

Néanmoins, les experts ont considérés que 4 des 23 études proposées ne pouvaient être pertinentes du fait de méthodologies expérimentales non adéquates (principalement une analyse statistique non pertinente). Sur les 19 études restantes, 4 publications ont montré une réduction significative du LDL-cholestérol alors que les autres ne mettaient pas en évidence d’effets significatifs des protéines de soja. De façon assez surprenante, les méta-analyses fournies par le pétitionnaire n’ont pas été considérées comme pertinentes par le panel, et ont été rejetées pour des questions de méthodologie.

Les industriels produisant les isolats de protéines de soja ne peuvent donc toujours pas communiquer sur la réduction du LDL-cholestérol par les protéines de soja en Europe, alors que de nombreux pays (Etats-Unis, Japon, Brésil notamment) ont accepté une telle allégation.

mardi 26 juillet 2011
Catégorie : ACTUALITES, ALLEGATIONS, Convictions | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , ,

Comme nous l’avons déjà mentionné dans une brève précédente, bien que les policosanols soient approuvés et utilisés pour réduire le cholestérol dans plus de 25 pays à travers les Caraïbes et l’Amérique du Sud, la plupart des études ayant montré l’efficacité des policosanols proviennent d’un seul groupe de recherche situé à Cuba. Au contraire, les autres groupes situés en dehors de Cuba n’ont pas confirmé l’efficacité hypocholestérolémiante des policosanols.
Même si plus de 50 études (pour la plupart cubaines) montrent l’efficacité des policosanols à réduire le cholestérol, l’absence d’études indépendantes et externes à Cuba confirmant les bienfaits des policosanols dans la réduction du cholestérol soulève des questions quant à leur efficacité réelle.
La position de l’EFSA sur la question d’une allegation de santé est sans equivoque:
“The Panel notes that although the majority of the studies conducted in Cuban subjects reported significant reductions in total and LDL-cholesterol concentrations […] following consumption of policosanols […], no effect on total or LDL-cholesterol concentrations was found in human intervention studies conducted in other parts of the world”

jeudi 25 novembre 2010
Catégorie : Preuves cliniques | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , ,

Une récente étude clinique contrôlée menée au Brésil a évalué l’effet de la consommation de 750mL/jour de jus d’orange concentré pendant 60 jours sur le profil et le métabolisme lipidique de 14 sujets hypercholestérolémiques et 31 sujets normolipidémiques. En parallèle, 8 sujets contrôles ne consommaient pas de jus d’orange.

Les résultats ont mis en évidence une diminution des niveaux plasmatiques de cholestérol LDL à J60, uniquement chez les sujets hypercholestérolémiques ayant consommé du jus d’orange  (P < 0,01). Les niveaux de cholestérol LDL et de triglycérides n’étaient quant à eux pas affectés par la consommation de jus d’orange. De plus, pour les deux groupes, une augmentation du transfert du cholestérol libre vers les HDL (P< 0,05) a été observée alors que les transferts de triglycérides (P< 0,05) et de phospholipides (P< 0,05) étaient réduits. En outre, une réduction du transfert du cholesteryl-ester était rapporté uniquement chez les sujets hypercholestérolémiques (P <0,05). Enfin, aucun changement n’a été observé chez les individus du groupe contrôle.

Ces résultats montrent l’intérêt de la consommation d’une boisson aussi courante que le jus d’orange. Toutefois, une étude randomisée et en double aveugle comparant les effets de la consommation de jus d’orange à un groupe contrôle avec un nombre suffisant de volontaires est nécessaire pour conforter ces résultats.

Référence : Cesar TB, Aptekmann NP, Araujo MP, Vinagre CC, Maranhão RC, “Orange juice decreases low-density lipoprotein cholesterol in hypercholesterolemic subjects and improves lipid transfer to high-density lipoprotein in normal and hypercholesterolemic subjects”, Nutr Res. 2010 Oct;30(10):689-94.

lundi 6 septembre 2010
Catégorie : ALLEGATIONS, Convictions | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , ,

Ce nouveau dossier d’allégation est assez représentatif de la majorité des cas et a reçu un avis négatif car la corrélation entre les données scientifiques et l’allégation demandée (“soy protein reduces blood cholesterol and may therefore reduce the risk of (coronary) heart disease”) n’a pas pu être établie. Les résultats présentés dans le dossier ne mettent pas en évidence une réduction du LDL-cholestérol par les protéines de soja.

Par ailleurs :

– le produit, protéine de soja, a été correctement caractérisé

– la population cible sont des adultes sains

– réduire le LDL-cholestérol est un effet physiologique bénéfique en réduisant le risque de maladie cardiovasculaire.

Références : www.efsa.europa.eu/fr/