Nutraveris
mardi 17 janvier 2012
Catégorie : ALLEGATIONS, Convictions | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , ,

Ce nouvel avis négatif sur la glucosamine pour l’application articulation en article 13.5 fait suite à celui sur la réduction de la dégénérescence du cartilage et la réduction du risque de développement d’ostéoarthrose en article 14. Précédemment déjà, la glucosamine seule ou en combinaison avec de la chondroïtine sulphate avait déjà été rejetée pour le maintien de l’articulation en article 13.1.

Pour autant, l’EFSA accepte :
• La caractérisation : The food constituent that is the subject of the health claim is glucosamine, is sufficiently characterised.
• Le bénéfice santé : The claimed effect is “contributes to the protection of joint cartilage exposed to excessive motion or loading and helps to improve the range of motion in joints”. Maintenance of joints is a beneficial physiological effect.
• La population cible : The target population proposed by the applicant is healthy individuals exposed to excessive load on the joints.

Mais l’EFSA continue à réfuter les preuves scientifiques d’efficacité. L’autorité considère que les données présentées ne permettent pas d’établir que des sujets blessés au genou sont représentatifs de la population cible (sujets sains exposés à une charge excessive sur les articulations) au regard du statut des tissus articulaires. Par conséquent, pour l’EFSA, les résultats d’études menées sur des sujets blessés au genou ne peuvent pas être extrapolés à la population cible.

Pour cette application « articulation » (et comme les autres), nous avons anticipé, et exprimé, il y a longtemps dans une interview pour Nutraingredients qu’il est indispensable de prouver l’efficacité d’un ingrédient chez des sujets sains. Le choix des sujets de l’étude est crucial pour son utilisation dans le cadre d’une demande d’allégation. De plus, nous avons mis en pratique nos recommandations et obtenus des résultats positifs sur l’articulation dans une population de sujets sains.

Toutes les allégations sont accessibles en ligne sur Nutraveris’on line.

Pour toute question concernant l’application articulaire, étude clinique ou demande d’allégation, contactez nos experts.

lundi 11 octobre 2010
Catégorie : Convictions, Preuves cliniques | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , ,

Après les avis négatifs de l’EFSA désastreux pour le marché de la glucosamine et de la chondroïtine, cette méta-analyse donne le coup de grâce en concluant que la glucosamine, la chondroïtine et leur combinaison ne réduisent pas les douleurs articulaires ou n’ont d’impact sur la réduction de l’espace articulaire comparativement au placebo. Selon les auteurs, les autorités de santé et les assureurs de santé ne devraient pas couvrir les coûts de ces produits, et de nouvelles prescriptions pour les patients qui n’ont pas reçu de traitement devraient être découragées.

La méta-analyse a été menée sur 10 études soit 3803 sujets. Sur une échelle analogique visuel de 10 cm, la différence d’intensité de la douleur comparé au placebo a été de -0,4 cm pour la glucosamine, -0,3 cm pour la chondroïtine et -0,5 cm pour le mélange des deux. Aucun des traitements n’a permis d’atteindre un résultat significatif. Les études indépendantes ont montré des effets moindres que les études financées par les industriels (interférence de p=0,02).

Références : Wandel S, Jüni P, Tendal B, Nüesch E, Villiger PM, Welton NJ, Reichenbach S, Trelle S. Effects of glucosamine, chondroitin, or placebo in patients with osteoarthritis of hip or knee: network meta-analysis. BMJ. 2010;341:c4675

lundi 5 juillet 2010
Catégorie : Convictions, Preuves cliniques | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , , , ,

Selon cette méta-analyse, la chondroïtine sulfate est efficace pour réduire le déclin de l’espace articulaire dans le traitement de l’arthrose du genou.

Les résultats mettent en évidence un effet significatif faible de la chondroïtine sulfate sur la réduction du taux de diminution de la largeur minimum de l’espace articulaire de 0.13mm [IC 95%,  0,06-0,19] (P = 0,0002).

Comme précisé par l’EFSA, toutes les études menées chez l’homme pour évaluer l’effet de la chondroïtine et de la chondroïtine sulfate sur la santé articulaire (i.e. douleur articulaire, structure/fonction articulaire) ont été menées chez des patients avec un diagnostique clinique d’arthrose (principalement du genou), ce qui justifie les avis négatifs des allégations génériques portant sur la chondroïtine.

On peut donc s’interroger sur le classement de la chondroïtine sulfate. Est-ce un médicament, puisque son efficacité est démontrée à travers le traitement de patients atteints d’arthrose, ou un nutraceutique pouvant réduire un facteur de risque de maladie dans le cadre du Reg 1924/2006 ?

Références : Hochberg MC. Structure-modifying effects of chondroitin sulfate in knee osteoarthritis: an updated meta-analysis of randomized placebo-controlled trials of 2-year duration. Osteoarthritis Cartilage. 2010 Apr 15.

lundi 24 mai 2010
Catégorie : Convictions, Preuves cliniques | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Alors que les médias mettent régulièrement en avant l’inefficacité ou même la dangerosité des « pilules miracles » notamment avec les produits minceur, jetant ainsi le discrédit sur l’ensemble des produits de nutrition santé, cette étude apporte des évidences scientifiques en ayant évalué l’impact d’une consommation pendant dix ans de divers actifs (13 vitamines et minéraux, glucosamine, chondroïtine, saw palmetto, Ginkgo biloba, ail, huile de poisson et fibres) sur la mortalité totale.

Il ressort de cette étude menée sur 77719 sujets (âgés de 50 à 76 ans) suivie pendant en moyenne 5 ans que, non seulement pour la plupart des suppléments étudiés aucune association avec la mortalité totale n’a été mise en évidence, mais qu’en plus la consommation de glucosamine et de chondroïtine a été associée à une diminution de celle-ci. Des résultats similaires mais non significatifs ont été obtenus pour une consommation importante d’huile de poissons.

Toutes les études sont accessibles en ligne sur Nutraveris’on line

Référence : Pocobelli G, Kristal AR, Patterson RE, Potter JD, Lampe JW, Kolar A, Evans I, White E. Total mortality risk in relation to use of less-common dietary supplements. Am J Clin Nutr. 2010 Apr 21.