Nutraveris
mardi 22 mai 2012
Catégorie : Actualités, Allégations | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , ,

Face au nouveau refus de l’EFSA concernant une demande d’allégation portant sur la glucosamine et le bien être articulaire, nous pouvons nous demander si une communication sur les bienfaits articulaires d’un produit sera possible à la fin de la période de transition allouée aux fabricants de compléments alimentaires pour mettre leurs outils de communication en conformité avec le règlement 1924/2006. En effet, l’EFSA a de nouveau rejeté l’ensemble des études menées chez des sujets présentant une ostéoarthrite, éliminant de fait la majorité des études cliniques soutenant la demande. Par conséquent, hormis la vitamine C, aucun ingrédient ne permettra d’alléger sur la santé articulaire en Europe dès la fin de l’année 2012.
Néanmoins, avec la publication récente de la version finale et révisée des guidances portant sur l’os, l’articulation, la peau et la santé buccale, l’EFSA a développé certains points critiques concernant les exigences d’une bonne étude clinique, ce qui pourrait permettre de mettre sur pied de nouvelles demandes d’allégations portant sur l’articulation pouvant être acceptées. Même si les sujets avec arthrite restent non valables pour l’EFSA, certains sous-groupes de la population, bien spécifique, pourraient être acceptés. De même, les experts ont élargit la palette des questionnaires pouvant être utilisés pour la mesure de la gêne et de la douleur articulaire. Cette version finale des guidances entrouvre à nouveau la porte aux allégations sur l’articulation, qui nécessiteront toutefois la mise au point de nouvelles études cliniques satisfaisant aux critères européens.

Pour toute question concernant cette application articulaire, étude clinique ou demande d’allégation, n’hésitez pas à contacter nos experts.

mardi 27 mars 2012
Catégorie : Actualités, Allégations, Non classé | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , , , , ,

Intervention NUTRAVERIS – Formation ADRIA – 28 et 29/03/2012
La réglementation encadrant les allégations nutritionnelles et de santé se complexifie et évolue rapidement. Pourtant le marché des aliments santé et des compléments alimentaires présente encore de belles perspectives d’évolution. Les industriels doivent donc trouver des solutions pour innover et communiquer par d’autres moyens.
Cédric BOURGES, Directeur Général de NUTRAVERIS, intervient pour proposer des solutions pour innover en utilisant des ingrédients ayant reçu un avis positif.
Cette formation vous intéresse : contact@nutraveris.com
mardi 7 février 2012
Catégorie : Allégations, Convictions | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , ,

Après deux refus en article 13(1) et en article 14, l’EFSA a rendu cette semaine un nouvel avis négatif concernant la réduction du LDL-cholestérol par les isolats de protéines de soja. Comme très souvent, la raison du refus repose sur une justification scientifique insuffisante. Pour autant, le pétitionnaire a fournit aux experts un dossier reposant sur 23 études randomisées et contrôlées. De plus, ces études étaient soutenues par une méta-analyse réalisée spécifiquement pour ce dossier, ainsi que par de nombreuses études supportives (études d’intervention, méta-analyses, revues, étude mécanistiques)

Néanmoins, les experts ont considérés que 4 des 23 études proposées ne pouvaient être pertinentes du fait de méthodologies expérimentales non adéquates (principalement une analyse statistique non pertinente). Sur les 19 études restantes, 4 publications ont montré une réduction significative du LDL-cholestérol alors que les autres ne mettaient pas en évidence d’effets significatifs des protéines de soja. De façon assez surprenante, les méta-analyses fournies par le pétitionnaire n’ont pas été considérées comme pertinentes par le panel, et ont été rejetées pour des questions de méthodologie.

Les industriels produisant les isolats de protéines de soja ne peuvent donc toujours pas communiquer sur la réduction du LDL-cholestérol par les protéines de soja en Europe, alors que de nombreux pays (Etats-Unis, Japon, Brésil notamment) ont accepté une telle allégation.

jeudi 26 janvier 2012
Catégorie : Non classé | Auteur : experts | Commentaire : [:en]1 Comment[:fr]1 commentaire »
Tags: , , , ,

Les autorités anglaises ont analysé si l’allégation «Powerade ION4 hydrate mieux que l’eau” utilisée dans la publicité était trompeuse et ne pouvait être justifiée.
Beverage Services Ltd, marque de Coca-Cola Grande-Bretagne (CCGB), pensaient qu’ils pouvaient parfaitement justifier la revendication «hydrate mieux que l’eau”. Ils ont notamment expliqué que Powerade ION4 était une boisson de sport isotonique destinée à des personnes participant à un exercice physique intense.
Ils ont fourni des extraits de 13 études et analyses publiées entre 1973 et 2010 qui, selon leur analyse, ont démontré les effets du sodium, des glucides et du goût sur l’hydratation, qui donc, soutiennent leur allégation sur le produit «hydrate mieux que l’eau”.
Ils ont également fourni des lettres de deux experts dans le domaine, avec un dossier scientifique

Les autorités anglaises ont considéré les extraits des 13 études fournies par CCGB. Toutes ces études ont été publiées dans des revues reconnues et soutiennent les arguments avancés par CCGB.
Ils ont également considéré les lettres des experts et ont estimé que l’annonce a clairement indiqué le contexte dans lequel « Powerade ION4 hydrate mieux que l’eau » peut être employé soit un effort très énergique et soutenu.

Finalement, les autorités anglaises ont considéré que l’allégation «Powerade ION4 hydrate mieux que l’eau” avait été justifiée et ont conclu que les publicités n’étaient pas trompeuses.

mardi 17 janvier 2012
Catégorie : Allégations, Convictions | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , ,

Ce nouvel avis négatif sur la glucosamine pour l’application articulation en article 13.5 fait suite à celui sur la réduction de la dégénérescence du cartilage et la réduction du risque de développement d’ostéoarthrose en article 14. Précédemment déjà, la glucosamine seule ou en combinaison avec de la chondroïtine sulphate avait déjà été rejetée pour le maintien de l’articulation en article 13.1.

Pour autant, l’EFSA accepte :
• La caractérisation : The food constituent that is the subject of the health claim is glucosamine, is sufficiently characterised.
• Le bénéfice santé : The claimed effect is “contributes to the protection of joint cartilage exposed to excessive motion or loading and helps to improve the range of motion in joints”. Maintenance of joints is a beneficial physiological effect.
• La population cible : The target population proposed by the applicant is healthy individuals exposed to excessive load on the joints.

Mais l’EFSA continue à réfuter les preuves scientifiques d’efficacité. L’autorité considère que les données présentées ne permettent pas d’établir que des sujets blessés au genou sont représentatifs de la population cible (sujets sains exposés à une charge excessive sur les articulations) au regard du statut des tissus articulaires. Par conséquent, pour l’EFSA, les résultats d’études menées sur des sujets blessés au genou ne peuvent pas être extrapolés à la population cible.

Pour cette application « articulation » (et comme les autres), nous avons anticipé, et exprimé, il y a longtemps dans une interview pour Nutraingredients qu’il est indispensable de prouver l’efficacité d’un ingrédient chez des sujets sains. Le choix des sujets de l’étude est crucial pour son utilisation dans le cadre d’une demande d’allégation. De plus, nous avons mis en pratique nos recommandations et obtenus des résultats positifs sur l’articulation dans une population de sujets sains.

Toutes les allégations sont accessibles en ligne sur Nutraveris’on line.

Pour toute question concernant l’application articulaire, étude clinique ou demande d’allégation, contactez nos experts.