Nutraveris
mercredi 18 avril 2012
Catégorie : ACTUALITES, Innovation | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , ,

Venez sur notre stand pour tester notre Base de données scientifique et réglementaire NUTRAVERIS on-line: la base de données scientifique et réglementaire de référence en Europe pour développer des compléments alimentaires et aliments santé innovants et conformes à la réglementation Européenne.

Retrouver le stand NUTRAVERIS N°344

A propos de NUTRAVERIS: www.nutraveris.com
NUTRAVERIS est un cabinet de conseils scientifique et réglementaire leader en Europe sur le marché de la nutrition santé.
Notre mission est d’encourager le développement et l’innovation scientifique pour doper la croissance de nos clients. Depuis 2006, nous accompagnons plus de 200 acteurs de la nutrition santé en France, en Europe et aux USA, avec les solutions suivantes : Solutions réglementaires pour assurer la conformité et l’enregistrement de produits en Europe, recherches et analyses scientifiques pour démontrer efficacité et sécurité de vos produits, constitution de dossiers d’allégation pour évaluation par l’EFSA, design et réalisation d’études cliniques, formulation de produits innovants et différentiant.

contact@nutraveris.com

jeudi 30 juin 2011
Catégorie : Nutrilégal, Sécurité sanitaire | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , , , , , , , ,

L’ANSES a publié un avis négatif le 19 mai 2011 sur l’autorisation de mise sur le marché d’un mélange de sélénite triglycérides contenant du sélénium organique (IV), obtenu par modification chimique des triglycérides de l’huile de tournesol.
Ce produit est destiné à être utilisé en tant que source de sélénium organique dans l’alimentation. Il serait intégré dans les produits de boulangerie à une dose permettant un apport de 15-20 µg de sélénium (IV)/100 g de produits de boulangerie en respectant une température maximale de 300°C. Le pétitionnaire souhaite également que son produit soit utilisé dans les compléments alimentaires à une dose journalière de 50-100 µg de sélénium (IV).
L’ANSES conclut à une insuffisance de données sur le procédé de fabrication du produit, notamment par rapport à l’hydroxydation. De plus, l’ANSES considère impossible d’évaluer l’intérêt nutritionnel du nouvel ingrédient en l’absence de simulation des apports en sélénium. Enfin, il a été noté un manque de données de toxicologie sur le produit.
Selon l’ANSES, cet ingrédient devrait être reconsidéré comme source de sélénium dans le cadre du règlement n°1170/2009.
Référence : www.anses.fr