Nutraveris
jeudi 31 mai 2012
Catégorie : Convictions, Preuves cliniques | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , , , , , , , , ,

L’EFSA vient de publier 2 rapports scientifiques réalisés par l’Université d’East Anglia de Norwich (Grande Bretagne) ayant pour objectif de rassembler les données scientifiques sur lesquelles baser les valeurs nutritionnelles de références pour 6 éléments minéraux : magnésium, potassium, fluor, chrome, manganèse et molybdène. Les recherches systématiques et revues de la littérature ont été réalisées à partir des bases de données Medline, EMBASE et le registre central Cochrane. Les critères d’inclusion/exclusion étaient les suivants :

– Données publiées en anglais depuis 1990 jusqu’à nos jours
– Données chez l’homme et spécifiquement chez des individus sains
– Etudes évaluant la relation entre apport du micronutriment, statut et/ou la santé
– Etudes dont l’apport du micronutriment correspond à une valeur physiologique / régime alimentaire équilibré.

Dans l’ensemble, la majorité des études identifiées ont été considérées biaisées. De même, les données étaient limitées pour les personnes âgées, adolescents et enfants, à l’exception des études sur le fluor portant sur la santé des dents. Ainsi, au vue des résultats pour chaque micronutriment, les VNR pour ces éléments minéraux n’ont pu être établies. De nouvelles données pertinentes sont par conséquent attendues en vue de conclure sur ce sujet. Une fois de plus il apparaît donc surprenant que pour ces minéraux dont les études sont biaisées et ne permettent pas de déterminer les VNR il soit tout de même possible de déterminer qu’avec seulement 15% des AJR il est possible à ces minéraux de porter des allégations de santé !

Références : Brown T., Mullee A., Collings R., Harvey L., Hooper L. and Fairweather-Tait S. Preparation of an evidence report identifying health outcomes upon which Dietary Reference Values could potentially be based for magnesium, potassium and fluoride. Scientific report submitted to EFSA. Accepted for publication on 14 May 2012. Mullee A., Brown T., Collings R., Harvey L., Hooper L. and Fairweather-Tait S. Preparation of an evidence report identifying health outcomes upon which Dietary Reference Values could potentially be based for chromium, manganese and molybdenum. Scientific report submitted to EFSA. Accepted for publication on 14 May 2012.

lundi 20 septembre 2010
Catégorie : Preuves cliniques | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , , , , , , , ,

Cette revue présente les différentes approches non-pharmacologiques pour soulager la migraine. Parmi les vitamines et autres micronutriments utilisés, la riboflavine (B2) et le coenzyme Q10 permettent de diminuer de manière significative la fréquence des crises de migraine. L’acide alpha-lipoïque a également réduit la fréquence des migraines, mais pas de manière significative par rapport au placebo. L’efficacité prophylactique du magnésium, en particulier pour les enfants et la migraine liée aux menstruations, a récemment été étayée.
Parmi les remèdes à base de plantes, l’efficacité de la grande camomille n’a pas été confirmée dans une revue de la Cochrane, probablement en raison des variations de 400% de la dose de son principe actif. Enfin, les ginkgolides B se sont révélés être significativement efficaces dans le contrôle de la migraine avec aura et la migraine pédiatrique dans des études non contrôlées, résultats qui nécessitent donc d’être confirmés.

Références : Schiapparelli P, Allais G, Castagnoli Gabellari I, Rolando S, Terzi MG, Benedetto C. Non-pharmacological approach to migraine prophylaxis: part II. Neurol Sci. 2010 Jun;31 Suppl 1:S137-9.

vendredi 14 mai 2010
Catégorie : Epidémiologie, Preuves cliniques | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , , , , , , , , , ,

Une étude d’observation a suivi 216 adolescents, de leur naissance jusqu’à leur 16 ans environ a établi que la consommation en graisses et en magnésium pendant le 3ème trimestre de la grossesse chez la mère, ainsi que l’allaitement, influençaient la santé osseuse de l’enfant.

En effet, un apport en lipides était négativement corrélé à la densité minérale osseuse du col du fémur et de la colonne vertébrale, contrairement au magnésium et au lait maternel qui ont montré des corrélations positives avec la densité minérale osseuse de la colonne vertébrale notamment.

Référence : Yin J, Dwyer T, Riley M, Cochrane J, Jones G. “The association between maternal diet during pregnancy and bone mass of the children at age 16”. Eur J Clin Nutr. 2010 Feb;64(2):131-7. Epub 2009 Sep 16.