Nutraveris
jeudi 15 décembre 2011
Catégorie : ACTUALITES, Convictions | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , , ,

L’EFSA vient de publier dernièrement 3 avis scientifiques selon l’article 13.5 du Règlement (CE) 1924/2006 relatifs à la santé gastro-intestinale. La fibre de betterave sucrière remporte un avis positif sur l’augmentation du poids des selles, principalement supporté par 2 études cliniques mettant en évidence des résultats significatifs. En effet, les 3 critères requis par le Panel, que sont la caractérisation de l’ingrédient, la relation à la santé et la justification scientifique sont remplis, permettant une issue positive à la demande. Cependant, l’EFSA a également répondu négativement à une demande sur la fibre de betterave sucrière et son effet sur le transit intestinal pour cause de justification scientifique insuffisante. La qualité des études et la méthodologie sont en effet remises en cause.

Une demande d’allégation sur un mélange de β-galacto-oligosaccharides et la réduction d’un inconfort gastrointestinal a également été évaluée négativement par l’EFSA. Il semble que, bien qu’un lien entre l’ingrédient et l’augmentation des bifidobactéries dans l’intestin soit admis, tout comme le lien entre santé et maintien de la fonction gastro-intestinale, il manque la pièce raccordant ces 2 faits reconnus liant l’augmentation des bifidobactéries à la bonne fonction gastro-intestinale.

Au vue de l’ensemble des avis rendus sur cette application, il semble que l’obtention d’une allégation portant sur le maintien de la fonction soit atteignable, mais jusqu’à présent aucune ne porte sur la notion de confort intestinal ou d’amélioration de la fonction.

Pour toute demande concernant l’application « santé gastro-intestinale », n’hésitez pas à contacter nos experts.

lundi 25 octobre 2010
Catégorie : ALLEGATIONS, Convictions | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , , ,

L’EFSA vient de publier ses derniers avis scientifiques sur la justification des allégations de santé conformément à l’article 13(1) du règlement (CE) n ° 1924/2006. Comme nous nous y attendions, nombreuses sont les opinions négatives émises par les autorités européennes. Sur les trois points essentiels (caractérisation du produit, pertinence de l’effet revendiqué pour la santé humaine et justification scientifique de l’effet revendiqué), les dossiers déposés ont reçu des avis négatifs principalement pour les deux raisons suivantes :

– Aucune relation établie entre l’effet diurétique et la santé

– Justification insuffisante de l’effet revendiqué

En effet, le groupe scientifique NDA estime que les preuves fournies ne permettent pas d’établir qu’une augmentation de l’élimination rénale de l’eau est un effet physiologique bénéfique pour la population générale en bonne santé. En outre, trop peu d’études cliniques justifient les effets revendiqués: les preuves sont basées uniquement sur des utilisations traditionnelles, des études in vitro et animales.

Cette insuffisance de preuves scientifiques rend compréhensible les avis négatifs délivrés par l’EFSA. Cependant, le manque de relation entre l’effet diurétique et la santé conclu par les autorités européenne affaibli très fortement les produits diurétiques existants sur le marché de la Nutrition Santé. Pour les professionnels, la question est alors la suivante : Dorénavant, comment sauver ces produits ?

Nous avons mis en place des solutions reglementaires alternatives permettant de continuer à communiquer sur ce segment de marche qui est l’un des plus importants en Chiffre d’affaires. Pour plus d’informations, contacter nos experts au 02 96 76 54 87.