Nutraveris
lundi 16 août 2010
Catégorie : Nutrilégal, Sécurité sanitaire | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , ,

L’EFSA a publié un avis sur la divergence d’opinion entre elle-même et le JECFA (Comité d’experts de la FAO et de l’OMS pour les additifs alimentaires) sur la dose journalière admissible de lycopène. En effet, en 2008, l’EFSA avait défini celle-ci à 0,5 mg/kg de poids corporel/jour, alors qu’en 2009, le JECFA concluait à l’absence de dose journalière admissible. Il semblerait que cette divergence soit le résultat d’une interprétation différente entre les 2 comités sur l’étude de toxicité chronique (1 an) menée chez le rat ayant montré une augmentation des concentrations en transaminases AST et ALT avec le lycopène à 50 mg/kg de poids corporel/jour.

Cependant, l’EFSA reste sur ses positions et confirme que la dose journalière admissible pour le lycopène est de 0,5 mg/ kg de poids corporel / jour chez l’homme.

Références : www.efsa.com

jeudi 11 mars 2010
Catégorie : Nutrilégal, Sécurité sanitaire | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , , ,

L’EFSA a publié un document d’orientation relatif à l’évaluation du rapport bénéfices/risques de certains aliments ou ingrédients entrant dans la composition de ces aliments afin de la soumettre à consultation publique. En effet, les avantages de ces aliments en matière de santé sont souvent mis en avant, mais il ne faut pas oublier qu’ils peuvent également présenter des risques.

Ainsi, le comité scientifique de l’EFSA présente une méthode en trois étapes :

–      nécessité d’une évaluation du rapport bénéfices/risques,

–      quantification des risques et des bénéfices à des niveaux d’expositions donnés,

–      comparaison complète des risques et des bénéfices combinés afin de définir l’impact net sur la santé.

Selon le document d’orientation, cette évaluation du rapport bénéfices/risques est complexe, notamment de par la disponibilité limitée des données sur l’évaluation des bénéfices. Il vous est possible de faire par de vos commentaires concernant ce document auprès de l’EFSA avant le 15 avril 2010.