Nutraveris
lundi 24 mai 2010
Catégorie : Tendances | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , ,

Les ventes des « traitements alternatifs », dont les produits issus des médecines traditionnelles Chinoise et Ayurvédique, sont en pleine expansion au Royaume Uni, avec une progression de +18% entre 2007 et 2009. En effet, les Britanniques seraient de plus en plus nombreux à chercher des alternatives aux prescriptions médicales classiques.

Le millepertuis fait partie de ces produits de plus en plus utilisés, ce qui s’explique aussi par le nombre croissant de personnes souffrant de symptômes du stress ou de tendance dépressive. L’utilisation de certains de ces produits en automédication n’est pourtant pas dénuée de risque pour la santé.

Référence : http://news.bbc.co.uk/2/hi/health/425986.stm

jeudi 18 février 2010
Catégorie : Nutrilégal | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , ,

Après les publicités télévisées (voir article précédent), l’Administration anglaise se penche sur les allégations revendiquées dans les brochures publicitaires portant sur des compléments alimentaires.
Un laboratoire a récemment été interrogé  au sujet de la justification d’allégations relatives au ginseng Coréen,  au Ginkgo biloba ainsi qu’à la L-arginine.
La société a répondu qu’elle modifierait ses prochaines brochures afin de se conformer aux règles de conduites en vigueur. La société n’ayant pas fourni de justification scientifique, il a été considéré que ces allégations étaient trompeuses.

jeudi 11 février 2010
Catégorie : Nutrilégal | Auteur : experts | Commentaire : Aucun commentaire »
Tags: , , , , , , ,

Les lignes directrices publicitaires ont été modifiées afin qu’elles soient conformes au Règlement Européen du 20 Décembre 2006 concernant les allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires. Les autorités compétentes au Royaume Uni doivent désormais veiller au respect de ces nouvelles lignes directrices.

Selon ce principe, les autorités ont déjà émis des objections envers des publicités télévisées portant sur des produits alimentaires dont les effets revendiqués avaient été considérés comme abusifs par rapport à la solidité des données scientifiques existantes dans la population cible (c’est le cas notamment d’un spot TV de Danone sur le produit Actimel®).

Si de telles mesures venaient à être appliquées en France, bon nombre de publicités télévisées pourraient être impactées.